semaine-16

Une légère brise refroidit l’air, embrumant les vallées, les champs, les forêts. Les Empourpreuses, petit peuple vermeil longtemps endormi, se réveillent dans un tourbillon de feuilles d’or. Leur souffle colore joliment la nature la plongeant dans un profond sommeil.

Partout flotte ce doux parfum d’automne qu’elles dispersent anesthésiant tous les êtres des autres saisons, la Fée Pollen, les Monstres Plantes… Tous s’endorment laissant présager l’arrivée prochaine des froides nuits d’hiver.

9 Comments on Semaine #16 – Les Empourpreuses

  1. elPadawan
    9 octobre 2013 at 8 h 11 min (4 années ago)

    Elle n’a pas encore besoin d’écharpe, l’empourpreuse? 🙂

    Répondre
    • lumipoullaouec
      9 octobre 2013 at 8 h 13 min (4 années ago)

      Elle n’a jamais froid, toujours trop chaud ! c’est pour ça qu’elle colore tout en rouge ! 🙂

      Répondre
  2. Sartarius
    9 octobre 2013 at 10 h 11 min (4 années ago)

    En étend sur une feuille de chêne l’empourpreuse, elle a pas peur de se prendre un gland sur la tête 🙂

    Répondre
  3. titane333
    9 octobre 2013 at 10 h 16 min (4 années ago)

    Je trouve tes textes très beaux et apaisants, et puis ton petit monde …. j’aime m’y promener 🙂

    Répondre
    • lumipoullaouec
      9 octobre 2013 at 10 h 19 min (4 années ago)

      Ho merci beaucoup… et bonne promenade ! 🙂

      Répondre
  4. Thomas Benezeh
    9 octobre 2013 at 10 h 59 min (4 années ago)

    Superbe! Photo, gribouille et texte, très joli ! Décidément, j’adore ton univers 😉

    Répondre

1Pingbacks & Trackbacks on Semaine #16 – Les Empourpreuses

Laissez un p'tit commentaire, vous ferez une blogueuse heureuse ! :)