Salut toi, le gros porc abject en polo bleu qui a croisé mon chemin dans le métro mercredi dernier à 18h05.

Tu te souviens ?

C’est moi, la blonde qui est montée dans la rame où tu te terrais à la station Miromesnil. Je suis venue tenir la barre centrale tout à côté de toi. J’étais en petite robe bleue marine avec un généreux décolleté. Je suis certaine que tu te souviens de ce décolleté, gros cochon… Car du haut de ton mètre 80-90 t’es venu y fourrer ton groin répugnant. Pas de chance pour toi, p’tit goret infâme, j’ai eu le temps de t’esquiver avant que tu n’y engouffres totalement ta tête de porc immonde.

Tu te souviens ?

J’ai vite lâché la barre centrale de la rame, ne sachant quoi faire d’autre, je t’ai tourné le dos pour me rapprocher de la porte de sortie et surtout éviter de croiser tes yeux de sagouin malpropre.

Tu es ensuite venu te frotter à mes fesses, gros cochon. À plusieurs reprises. Car une fois ça ne te suffisait pas, saligaud. Je suis certaine que ça devait te plaire de me voir affolée. Je suis certaine que ça t’a excité que je n’ose rien dire sur le coup. Quand le métro s’est enfin arrêté à Chaussée d’Antin et que les portes se sont ouvertes, je me suis enfuie te laissant là, à jubiler.

Haaa… La mémoire te revient maintenant…

J’espère que ces quelques lignes parviendront jusqu’à toi, car j’ai une grande nouvelle à t’annoncer, répugnant personnage : j’ai porté plainte contre toi ! Et oui !

compte rendu proces verbal agression sexuelle paris métro

La police a qualifié ce que tu as fait d’AGRESSION SEXUELLE. Sais-tu ce que risque les cochons de ton genre qui agressent sexuellement des femmes dans notre beau pays ? La prison. 5 ans. Et une amende de 75.000 euros. Tu dois te dire que c’est beaucoup pour ces quelques secondes de plaisir, hein, gros cochon ? C’est vrai, tout s’est passé très vite. Extrêmement vite. Au point où je me demande si les gens autour ont remarqué quelque chose. Tu as certainement fait bien pire après tout. Mais vois-tu, mon corps m’appartient et je ne laisserai plus jamais un porc de ton espèce se frotter à moi, ne serait-ce qu’une seconde, sans porter plainte.

Tremble, toi, le phacochère nauséabond…

Car à partir de maintenant, je vais te traquer, toi et tous tes petits copains porcs. Je dirai à toutes les femmes de continuer à se sentir belles sans avoir la peur de croiser ta route, espèce d’immonde pervers.
Je leur dirai que c’est important de se souvenir de tous les détails physiques et vestimentaires du porc attaquant.
Je leur dirai de se souvenir de l’heure exacte, de la rame, de tous les petits détails qui permettront à la brigade anti-frotteur-répugnants de mettre la main sur toi et tes copains vicelards.
Je leur dirai de faire des signes aux caméras de sécurité présentes sur tous les quais.
Je leur dirai de ne pas hésiter à se rendre au commissariat pour te dénoncer, toi et ta bande de pouacres infâmes…
Je dirai à toutes les femmes, à tous les hommes, de veiller à ce que tu ne puisses plus te frotter aux filles, saligaud, sans te faire tirer le portrait, gros dégueulasse.

Je ne compte pas changer de couleur de cheveux, de tenue vestimentaire à cause de toi et ta fratrie de petits phacochères repoussants. Non. Je continuerai à porter de petites jupes, des décolletés et des talons aiguille dans le métro. Le contraire serait admettre que tous les hommes sont des porcs comme toi alors que vous n’êtes qu’une poignée de dérangés sexuels qu’il faut enfermer.

En espérant ne plus croiser ton chemin, je te souhaite de douces nuits… EN PRISON

Allez salut.

BANDEROLE

 

24 Comments on Salut toi, le gros porc abject du métro

  1. Cenwen Isabelle Gillet
    26 juillet 2016 at 19 h 26 min (1 année ago)

    Oh punaise ! Ca me rend dingue ! J’ai le souvenir d’avoir percé de toutes mes forces la chaussure avec d’un gros vicieux, à l’aide d’un talon aiguille, il y a une vingtaine d’années. Ce salopard s’en prenait à une gamine de 12 ans sans que personne ne bouge. Les gens tournaient la tête. J’ai rarement éprouvé une rage pareille. Et je m’étais déjà fait agressée deux fois à cette époque.

    Bravo pour ton texte ! Bravo pour avoir porté plainte !

    Des bisous doux <3

    Répondre
  2. MONNOT
    26 juillet 2016 at 19 h 49 min (1 année ago)

    Bravo… #Courage #Respect… Félicitations…

    Répondre
  3. Nola
    26 juillet 2016 at 20 h 02 min (1 année ago)

    Je veux qu’on arrête de les appeler des « gros cochons », c’est trop gentil, ça les exciterait presque. Des porcs, des connards de mes deux, des frustrés, sûrement puceaux, des degueulasses dont personne ne veut. Faut pas hésiter à être un peu vulgaire et blessante, eux n’hésitent pas à l’être.

    Répondre
  4. Louna
    26 juillet 2016 at 20 h 44 min (1 année ago)

    Bravo pour ton courage et ton message que je n’hésiterais pas à faire passer autour de moi !

    Répondre
  5. Pascal
    26 juillet 2016 at 21 h 05 min (1 année ago)

    Bravo et merci ! En espérant que votre initiative ne reste pas vaine…
    Un homme non phacochère ni cochon…et respectueux de la beauté féminine..

    Répondre
    • lydouee
      26 juillet 2016 at 21 h 43 min (1 année ago)

      Elle ne restera pas vaine… d’une part parce que c’est essentiel pour Lumi d’avoir dépassé sa peur, et d’autre part de parler, de témoigner et d’ainsi encourager toutes les femmes à suivre son exemple.

      Répondre
  6. lydouee
    26 juillet 2016 at 21 h 41 min (1 année ago)

    Aaaaaaaah Lumi, quel plaisir de te lire !!!!
    Tu peux être incroyablement fière de toi !
    Te souviens-tu, tu me disais il y a quelques petits jours que tu ne savais si tu saurais réagir si, par malheur, une telle chose se reproduisait… que ça n’était pas la première fois que tu étais agressée, et qu’à chaque fois tu étais tétanisée ?!
    Nous avons été nombreux à t’encourager, à te pousser à agir, à te donner des info… je t’ai assurée que le premier acte posé marquerait un véritable tournant, que tu ne te laisserais plus faire !…
    Tu es d’abord allée voir la RATP…
    Et aujourd’hui tu nous apprends que tu es allée plus loin, que tu as porté plainte !
    En prime, tu te défoules via ton blog… Ça fait du bien hein ?!!! 😉
    Mille bravos !

    Je partage bien-sûr !

    Répondre
  7. robert
    26 juillet 2016 at 21 h 43 min (1 année ago)

    Un ramassis de haine qui m’interroge sur lequel des deux protagonistes s’est le plus soulagé dans cette histoire, lui en se frottant, vous en vomissant ce flot d’insultes aussi abject que l’acte que vous décrivez.

    Répondre
    • Erwann
      26 juillet 2016 at 22 h 00 min (1 année ago)

      Exprimer sa haine contre un connard qui vous a tripoté et n’a cherché qu’à assouvir de bas instincts à vos dépens n’est pas un acte abject.

      Répondre
    • lydouee
      27 juillet 2016 at 0 h 02 min (1 année ago)

      Robeeeeeert l’abject beauf’ misogyne et macho a frappé !

      Allez vous faire peloter régulièrement dans le métro, sentir une haleine chaude et puante contre votre peau, vous faire mettre la main au cul, sentir la queue d’un mec se frotter contre votre derrière (z’avez vu, j’emploie un langage de  » mec  » pour vous donner une chance de comprendre !) (remarquez, c’est peut-être votre trip…), supporter la vue du mec assis en face de vous qui se branle avec un regard salasse sur vous…
      Cette réalité, toutes les femmes qui prennent les transports en commun l’ont vécue ! Toutes !
      On appelle ça des agressions sexuelles, espèce de dégénéré !

      Sinon, si ça vous parle mieux… imaginez que les femmes se transforment en prédateurs sexuels et soupèsent ce qui vous sert visiblement de cerveau dans le pantalon… vous tripotent les fesses…

      A moins que vous vous soyez tout simplement reconnu dans les mots de Lumi…

      Répondre
      • robert
        27 juillet 2016 at 11 h 44 min (1 année ago)

        Lydouuuuuuuee, ma petite conne (oui parce que votre ton n’incite qu’à cela : des insultes ouvertes, comme deux chiens attachés qui aboient en se croisant sans même se connaître. Mais cette dernière sera la seule de mon message, me sentant franchement au dessus de ça.
        Je passerai donc sur votre ton minable en daignant vous faire l’honneur d’une ultime réponse, malgré le niveau de votre message qui franchement ne le mérite pas.

        Ce n’est que mon avis, je le partage comma ça mais clairement ce n’est pas avec des insultes aussi basiques que les personnes qu’elles concernent que la réflexion va se faire.
        Ni avec cette menace minable de dépôt de plainte.
        Alors j’ai juste du mal à comprendre :
        SITUATION
        Un mec crado vous met le nez dans les seine, vous bave dans le décolleté, vous colle sa queue au cul, vous touche et se masturbe publiquement en vous frottant (passons sur le fait que personne ne réagisse).
        INTERPRETATION INTELLECTUELLE
        C’est un détraqué, un pervers, un psychopathe, un violeur potentiel, ou même un crado un peu trop aviné qui a ses chaleurs un peu trop fort

        REACTION POSSIBLE NO 1 :
        Je ne dis rien, je pleure intérieurement, je prie pour que le monsieur méchant descende à la prochaine station, en espérant qu’un voisin du métro prenne ma défense, pis après je vais vomir ma haine de victime sur mon blog en espérant passer pour une héroïne des temps modernes
        REACTION POSSIBLE NO 2 :
        « Ah mais monsieur mais q’est ce que vous faites !!! vous êtes vraiment sans gêne vous n’avez pas honte de vous frotter comme ça !? »
        De quoi avez vous peur ? De ce phacochère nauséabond et impotent, que vous décrivez pourtant avec tant de supériorité ? Qui pourrait vous faire quoi ? Vous pleurer dessus devant 200 voisins de métro ?

        Il serait temps de prendre un peu vos couilles en mains, les nanas, la société s’autorégule dans les relations humaines, certainement pas en faisant le petit zizi par derrière et surtout pas en faisant croire ensuite qu’on a été héroïque.
        Avec ce genre de réaction vous entretenez la faiblesse de la victime, qui ne sais pas dire non car oui il faut savoir dire non. On ne peut pas se déresponsabiliser de tout.
        Des détraqués il y en a toujours eu, il y en aura toujours, partout.

        J’ai jamais vu une menace de dépôt de plainte empêcher un viol, quel que soit le degré de procédurisme d’une société.

        Ps : sachez que le « robert » qui a posté sous le même pseudo que moi le 27/07/16 à 9h28 est un usurpateur, et que je n’aurai personnellement jamais cherché à discréditer l’auteur du bulletin qui met en avant sa tenue vestimentaire « décolletée » pour préciser la scène dans un contexte de liberté vestimentaire chère à notre société.

        Cela donne de quoi s’interroger gravement sur les intentions de l’usurpateur / l’usurpatrice qui dans ce cas a dû utiliser mon pseudo pour discréditer ma critique !!!
        Il est vrai que je n’en attends pas plus de l’audimat de ce blog au vu des autres réactions.
        Je vous suggère de verrouiller les commentaires pour les réserver aux membres inscrits.

        Bonne réflexion,

        Stéphane (au pseudo robert, en hommage à l’écrivain français Robert Merle)

        Répondre
        • lydouee
          27 juillet 2016 at 12 h 38 min (1 année ago)

          Gros connard absolu (qui semble se prendre pour Merle… une chance que Molière n’ait pas adopté de prénom !) dont je n’ai évidemment pas lu le nouveau dégueulis (il y a des limites au masochisme… et le lire serait comme y revenir après avoir été agressée)… mais j’ai juste aperçu ses étrons flottant à la surface après un regard en diagonale, et perçu l’idée générale ; soit qu’en bon gros macho, ce type se permet de savoir ce que ressent une femme, ce qu’elle doit faire et ose prodiguer ses con seils, en excluant et con damnant toute idée de défoulement (un fin psychologue…) !
          La vulgarité à l’état pur est dans l’attitude… pas dans la grossièreté des termes, ce qu’à l’évidence il ignore, en se vautrant dans ladite vulgarité en toute inconscience.
          Par contre il n’y a qu’à lire les réactions de nombreuses personnes pour voir que le phallocrate de service fait l’unanimité.
          Contre lui. C’est rassurant.

          Je laisse donc ses mots où il les a vomis et déféqués, et je tire la chasse…

          Répondre
        • Lumi Poullaouec
          27 juillet 2016 at 14 h 46 min (1 année ago)

          Verrouiller les commentaires ? Voilà une excellente idée, c’est ce que je vais faire en commençant par vous, Robert, et votre copain Robert. 🙂

          Répondre
          • lydouee
            27 juillet 2016 at 15 h 12 min (1 année ago)

            L’arroseur arrosé ! :-))
            C’est bien Lumi, tu as suivi ses précieux con seils…

            Répondre
    • Matthieu Madrid
      27 juillet 2016 at 13 h 42 min (1 année ago)

      Désolé pour ma haine Robert mais vous êtes un gros connard.

      Répondre
  8. robert
    27 juillet 2016 at 9 h 28 min (1 année ago)

    « J’étais en petite robe bleue marine avec un généreux décolleté », tu discrédite ta plainte toi mème en reconnaissant porter une tenue aguicheuse, si la police le retrouve, un procès s’en suivra, avec un article comme sa ton acte intelligent de portée plainte deviendra vein.

    Répondre
    • Pyrros
      27 juillet 2016 at 9 h 38 min (1 année ago)

      Il ne faut pas déplacer la faute sur la victime de ce genre de situation.

      C’est l’agresseur qui est responsable de ces actes, pas une autre personne. La tenue n’est pas responsable de l’agression.

      Robert, on va se tutoyer, Tu prends le métro ? Ta réflexion est celle d’un pouacre infâme au même titre que l’attitude de l’agresseur, des agresseurs des transport en commun. :p

      Répondre
    • Ben Weazzy (@ben_weazzy)
      27 juillet 2016 at 11 h 04 min (1 année ago)

      Peut être, Robert, qu’un petit rappel à la loi ne vous ferait pas de mal puisque vous semblez ne pas comprendre le but de cet article.

      Une agression sexuelle est un délit et est définie comme ceci
      « un acte à caractère sexuel sans pénétration ommis sur la personne d’autrui, par violence, contrainte, menace ou surprise ». Il peut s’agir par exemple de caresses ou d’attouchements de nature sexuelle.
      Article 222-27 à 222-30 du code pénal
      Vous avez bien vu le mot « surprise » !!!

      Une femme comme un homme n’a pas à renoncer à sa liberté vestimentaire par peur qu’un abruti viennent l’agressé et qu’un autre abruti viennent défendre l’acte du 1er sous prétexte que le décolleté était plongeant.
      Vos voyez une jolie femme dans la rue, vous ne la touchez pas, vous fermer votre bec et votre braguette. C’est assez facile à comprendre non ?! Même les animaux le font.

      En tant qu’homme vos propos me choquent vraiment énormément car c’est à cause de discours comme le votre que les femmes se sentent oppressés en permanence.
      La plainte et cet article sont tout à fait légitime et la qualification de cet homme en porc l’est également.
      On est en France, au 21e siècle, des droits existent pour chacun et ces comportements d’animaux sont tout bonnement intolérables. Ils méritent d’être signalés et le plus largement diffusés pour que tout le monde comprennent bien que ce genre d’action, ainsi que les personnes qui y prennent par ou les cautionnent, n’ont pas leurs places dans une société humaines… mais à l’étable

      Répondre
    • lydouee
      27 juillet 2016 at 12 h 47 min (1 année ago)

      Encore un dont le cerveau se situe dans le slip ! Ça donne une idée du volume…
      Toutes en burqa, y a qu’ça de décent !

      Répondre
  9. Xavier
    27 juillet 2016 at 10 h 19 min (1 année ago)

    Bonjour Lumi,

    Bravo pour cette initiative, je suis jsute un homme qui n’a pas envie d’étre represnté parce genre de crétin.
    Et en tant que photographe amateur je souhaite pouvoir encore continuer à faire vos portraits sans que vous soyez agressés ou insultés par des gens de cette espéce.

    Xavier

    Répondre
  10. PEM
    27 juillet 2016 at 11 h 28 min (1 année ago)

    Je suis effaré 🙁 Bravo pour votre texte que je vais bien sur partager, mes 2 filles sont Parisiennes depuis peu … Et bravo pour la plainte et les conseils donné aux femmes. Que cela se sache et que l’on parvienne à enfermer tous ces porcs !! Bon courage et continuez à nous faire partager votre passion 🙂 Ma petite nièce à adoré le manuel des petits photographes 😉

    Répondre
  11. Donlope
    27 juillet 2016 at 11 h 42 min (1 année ago)

    C’est effrayant de voir que de tels actes se produisent quotidiennement….quant à ta réaction, je te félicite vraiment! Tes mots sont justes et très loin d’un « flot abject ». Il y’a de la colère, c’est sûr, mais qui n’en aurait pas en se faisant agresser ainsi!
    Bon courage

    Répondre
  12. elPadawan
    2 août 2016 at 17 h 09 min (1 année ago)

    La vache! (autant au niveau de ce qui t’es arrivé que des commentaires sur le billet…). Pour avoir lu pas mal de témoignages dessus (note: si tu ne connais pas, regarde le projet crocodile, tiens…), je sais qu’on ne sait jamais comment on va réagir au moment des faits. Peut-être que certaines personnes ont vu quelque chose, mais il est rare que les gens osent intervenir (surtout si l’agresseur a une forte carrure.). Et même les personnes les mieux préparées au monde, avec cours d’autodéfense et tout, ont beau avoir un plan tout prêt dans la tête, quand ça arrive, on peut se retrouver tétaniser par la peur, sans voix. Tu n’as rien à te reprocher (que personne ne s’avise de dire que c’est à cause de ta tenue, ni que tu aurais dû crier ou lui donner un coup de genou dans les boules). Et tu as bien fait de porter plainte.
    Courage!

    Répondre

Laissez un p'tit commentaire, vous ferez une blogueuse heureuse ! :)